Découvrez les astuces à mettre en place pour ne pas progressivement tomber dans la démotivation.


1. Savoir pourquoi on le fait !

Il est vrai que l’on peut parfois se poser la question :
Mais pourquoi est-ce que je cours ?
Pourquoi je me suis inscrit à cette course dans 3 mois, ça va être trop dur ?
J’en ai marre, c’est trop dur, pourquoi je m’inflige tout ça encore ?

Parfois la course à pied peut s’avérer difficile, les entraînements trop répétitifs et usant physiquement autant que mentalement.

Mais dans ces moments plus difficiles, rappelons-nous d’abord, pourquoi nous avons commencé! Regardons d’où nous venons, et où nous sommes aujourd’hui, les chemins parcourus, les exploits réalisés, les courses bouclés, les peines et la douleur certes, mais la joie immense de l’accomplissement aussi.

À une époque où nous étions peut-être en surpoids, éprouvant une forme de mal être… Certains d’entre nous auront donc connu la bascule du poids chez le coureur. Vous savez:

« J’ai commencé la course à pied pour perdre du poids, aujourd’hui je perds du poids pour la course à pied. »

Courir nous a apporté une forme de force. Un regain d’estime de soi qui nous a poussé à aller vers l’avant, à continuer, à nous fixer des objectifs, à éprouver nos limites, à les repousser. Cela, nous pouvons en être fier en mettant un regard sur le passé.

Et tout en jetant un oeil sur le chemin parcouru, l’on ne peut qu’entrevoir tout ce qui reste devant nous, et jusqu’où nous pouvons encore progresser (et je ne parle pas que de la performance chronométrique).


2. Reconnaître les facteurs de la démotivation.

Si les regards en arrière vont vous re-motiver, il faut aussi prendre conscience de ce qui nous a amené à ressentir cette perte de motivation.

Comme toute nouveauté, la course à pied a enclenché chez nous la production d’hormones responsables d’une forme d’euphorie, propice à éclipser des choses qui finissent par se révéler avec le temps et la lassitude. Des choses qui finissent donc parfois part remettre notre pratique en cause au bout d’un certain temps.
La fameuse Dopamine notamment (hormone dite du bonheur) finit par être moins sécrétée qu’avant, au fur et à mesure que la nouveauté devient habitude. Un peu comme « l’amour dure trois ans », nos sentiments sont moins euphoriques. Ils ne sont pas moins forts, mais différents, et la nouveauté nous manque.

À nous, d’écrire une page différente (acte de rupture), ou d’ouvrir de nouveau chapitre de cette belle histoire entre nous et nos baskets!

La variation et la découverte restent nos meilleurs atouts.

Alors il est peut-être temps si ce n’était pas le cas, de vous intéresser à d’autres méthodes d’entraînements, d’autres styles de parcours, de distances, de combiner les sports… Là réside la clé pour lutter contre la démotivation: SE RENOUVELER !


3. Quelle attitude adopter, pour rester motivé ?

Nous l’avons vu, nous devons varier les plaisirs :

> Les types d’entraînements: les sorties en Endurance Fondamentale (EF), Les fractionnées 30″ 30″, seuil, côte… (retrouvez mon article sur le sujet ici : Les 3 meilleures séances de fractionnées )

> Les types de courses et les environnements : Coureurs de bitumes essayez le Trail, la piste… et inversement!
Les courses à obstacles, les combinés (Run&Bike, Run&Swim, Triathlon, Raid…).

> Entourez-vous de monde !
Que se soit On-line (blog de coureur comme ici, où sur les réseaux sociaux et les groupes Facebook…), ou Off-line (associations, clubs…), les échanges et les soutiens sont importants autant pour ceux qui les reçoivent, que pour ceux qui les donnent.

Si vous manquez de motivation, d’autres auront sûrement les mots pour vous !


Le manque de motivation est un état provisoire, à vous de mettre en place ces différentes astuces pour en sortir, ou éviter d'en arriver là !

Créez vos plannings de courses, ou faites vous aider, renseignez-vous sur votre pratique et les méthodes d’entraînements, et entourez-vous de Runners.

La déprime du manque de motivation ne vous touchera même pas, vous resterez connecté avec vos  bonnes sensations et garderez cette énergie gagner depuis le jour où vous vous êtes BOUGER pour la première fois !


Brice Bourdarie
Coach sportif professionnel
Fondateur du blog: Mon Coach Mon Sport